Le G7 ne financera plus les centrales à charbon en 2022

C’est une information importante qui ressort de la réunion du 21 Mai 2021 des ministres de l’Environnement du G7. L’accord qui a été fait entre ces pays industrialisés “vise à mettre fin au financement public des centrales électriques conventionnelles au charbon d’ici à la fin de l’année” selon Svenja Schulze, la ministre allemande de l’Environnement.

Le G7

Le G7 ou groupe des 7, créé en 1975, réunit un ensemble de pays considérés comme les plus grandes puissances avancées du monde. A eux seuls, ils représentent 40% du PIB mondial. Au sein du G7 se trouvent l’Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni. Depuis 1977, l’Union Européenne est étroitement liée aux décisions du G7.

Ce qui unit tous ces pays ? Des valeurs communes : la démocratie, le respect des droits de l’Homme et ses libertés fondamentales, le respect du droit international et le libre marché.

Nous n’avons pas de planète de secours

Le constat est sans appel. Après une baisse de 5,8% en 2020 avec les mesures de confinement, les émissions de gaz à effet de serre liées à l’énergie connaissent cette année une augmentation de 4,8%. C’est la deuxième hausse annuelle la plus forte jamais enregistrée pour ces émissions directement liées au réchauffement de la planète.

La demande en énergie fossile augmente donc nettement en 2021, et le charbon, le plus émetteur de tous, va connaître une croissance de 4,5% cette année.

Pour se donner une idée : une centrale à charbon d’une puissance de 1000 MW qui fonctionne 6 mois/an rejette chaque année 5 millions de tonnes (Mt) de CO2 dans l’atmosphère, fabrique des cendres qui contient des métaux lourds et des produits toxiques, des substances radioactives… Oui, c’est colossal. 

On l’aura donc compris, le charbon est l’énergie fossile la plus polluante et émettrice de CO2 devant le pétrole, le gaz naturel, le solaire photovoltaïque, l’éolien et le nucléaire. (Sources : Nations unies, Ademe, EDF).

L’objectif du G7

Pour rappel, il avait été décidé lors de l’Accord de Paris de limiter l’augmentation des températures en dessous de 1,5°C par rapport à l’ère préindustrielle, d’ici la fin du siècle. Et nous n’avons plus le temps d’échouer, car au-delà de ce seuil, les scientifiques estiment que le changement climatique sera incontrôlable !

Les engagements pris ce 21 Mai

–        Stopper les subventions pour les centrales à charbon, car cela n’est plus du tout compatible avec la lutte contre le réchauffement climatique. 

–        Décarboner l’électricité d’ici 2030. Concrètement, ça veut dire qu’on se passera de charbon, de pétrole et de gaz.

–        Atteindre la neutralité climatique pour les pays du G7, au plus tard en 2050. 

COP 26, tous les espoirs sont permis

Rendez-vous en Novembre 2021 pour la 26ème conférence des parties à Glasgow. Cette conférence internationale sur les changements climatiques, organisée par les Nations Unies, s’annonce particulièrement importante et déterminante cette année. L’objectif sera de présenter des plans d’action concrets qui permettront de réduire la production de gaz à effet de serre, et notamment d’appliquer pleinement l’Accord de Paris. 

👉 Pour plus de détails concernant la réunion du 20/21 Mai 2021 des pays du G7, ça se passe ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *