Indice de réparabilité en progression

Indice de réparabilité : une notoriété en progression

En février 2020, le gouvernement français annonçait sa Loi anti-gaspillage pour une économie circulaire.1 

Au milieu d’une palette de mesures diverses et variées se dressait la création d’un nouvel indice utile aux consommateurs soucieux du caractère réparable de leurs produits électroménagers et électroniques, applicable à compter du 1er janvier 2021.

Pour tout comprendre de l’indice de réparabilité, on en parle dans cet article ! 

Samsung Electronics France, directement concerné par cette nouvelle réglementation pour ses gammes de produits smartphones, téléviseurs, ordinateurs portables et lave-linge à hublot, a commandité une étude auprès de l’institut OpinionWay en début d’année afin d’évaluer les avis et la perception des français vis-à-vis de ce nouvel indice.2 

Puis en août dernier, une seconde étude à été dévoilée pour visualiser l’évolution de cette perception, toujours commanditée par Samsung Electronics France auprès de OpinionWay, mais cette fois-ci également en partenariat avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).3

L’indice de réparabilité connaît une légère croissance de notoriété

Bien que timide, l’évolution de la perception et de la connaissance de l’indice de réparabilité est belle et bien présente. Ils sont désormais 76% (contre 71% au 1er sondage) à avoir déjà entendu parler de cet indice, dont 47% à très bien le connaître ! (contre 38% en début d’année). Cette notoriété s’est majoritairement établie grâce aux médias (à 47%) et à la publicité dédiée (à 26%). 

8 français sur 10 préfèrent réparer leurs appareils plutôt que de le remplacer  

L’introduction de cette première étude nous montre que les français ont de plus en plus le réflexe de réparer leurs appareils électroménagers ou électroniques en cas de dysfonctionnements plutôt que d’en racheter un nouveau ! 

En effet, 83% des répondants tentent de réparer leurs équipements eux-mêmes ou avec l’aide d’un spécialiste. 

15% des répondants font quant à eux le choix de remplacer systématiquement leurs appareils. Les causes principales sont une réparation jugée trop chère pour 33% d’entre eux, ou encore pour une question de facilité pour 20% d’entre eux.   

L’indice de réparabilité, bientôt connu de tous les consommateurs

Et pour cause ! 71% des répondants ont déjà entendu parler de ce nouvel indice de réparabilité : ils sont 38% à très bien voir de quoi il s ‘agit, et 33% à ne pas être sûr. 

Les 18-25 ans semblent être les moins informés sur l’indice de réparabilité : ils sont 48% des interrogés à ne pas encore le connaître, tandis que les 50-64 ans sont 47% à bien savoir de quoi il s’agit.  

Une aide jugée utile pour choisir les produits les plus durables 

Les répondants sont 90% à estimer que cet indice est utile pour aider les consommateurs les plus soucieux à choisir des produits plus durables. Ils sont 88% à estimer vouloir choisir un produit mieux noté et 84% à estimer que cela va allonger la durée de vie des appareils électroménagers et électroniques.  

Côté constructeurs, ils sont 83% à penser que cette nouvelle obligation va pousser les fabricants à concevoir des appareils plus facilement réparables et à mettre à disposition librement le mode d’emploi pour faciliter la réparation à la maison. 

L’indice de réparabilité, futur principal critère d’achat ?

Seulement 14% des interrogés ne comptent pas prendre en compte l’indice de réparabilité lors de leurs prochains achats d’appareils électroménagers ou électroniques, mais ils sont 55% à probablement et 31% à certainement vouloir le prendre en compte, soit 86% des français à l’inclure dans leurs critères d’achats !

Résultat : l’indice de réparabilité s’est élevé au rang de numéro 4 des critères d’achats principaux pour les français, derrière le prix, la fiabilité et la performance (second sondage). 

Autre fait intéressant du sondage : l’indice de réparabilité semble avoir un pouvoir indicatif quant aux intentions de réparer plutôt que de systématiquement remplacer un appareil en panne : en ayant connaissance de la note de réparabilité de leur machine, 87% des répondants veulent désormais favoriser la réparation plutôt que de changer entièrement leur produit.

L’indice de réparabilité de demain 

Globalement, la notoriété de l’indice de réparabilité fait son petit bout de chemin. De plus en plus de français et de françaises connaissent et semblent s’intéresser à cette nouvelle réforme, poussés par l’évolution de notre société accordant de plus en plus une place importante aux critères environnementaux ou sociaux. 

83% des répondants sont par ailleurs prêts à acheter une marque différente de celle initialement prévue si celle-ci présente une meilleure note de réparabilité. 

« Six mois après la mise en place au 1er de l’indice de réparabilité qui fait suite à l’adoption de la loi sur l’Économie Circulaire, l’ADEME se félicite au regard des résultats de cette étude, de la très bonne notoriété de l’indice auprès des consommateurs. Cette étude s’insère dans la campagne « Nos objets ont plein d’avenir » lancée par le Ministère de la Transition Écologique et l’ADEME en novembre 2019 et vient confirmer l’intérêt croissant des consommateurs pour allonger la durée d’usage de leurs équipements. » déclare Raphaël Guastavi, Chef du service Produits et Efficacité Matières de l’ADEME.

A long terme, l’objectif du gouvernement est d’atteindre 60 % de taux de réparation des produits électriques et électroniques d’ici 2025, actuellement plutôt autour de 40%.4


On peut donc espérer que l’indice de réparabilité deviendra bientôt obligatoire sur davantage de gammes de produits électroménagers et électroniques, comme les lave-vaisselle ou les imprimantes par exemple.

L’indice de réparabilité tend aussi à évoluer vers un indice de durabilité à l’horizon 2024. A la différence de l’indice de réparabilité, ce nouvel indice prendra en compte dans sa notation de nouveaux critères et permettra aux consommateurs d’avoir une meilleure vue d’ensemble de la fiabilité d’un appareil. 

Pour en savoir plus, on vous explique ici l’évolution possible et prévue de l’indice de réparabilité !

Et toi, as-tu déjà tenté de réparer un appareil toi-même ? Dis-le nous en commentaire !

Sources :

  1. https://www.ecologie.gouv.fr/loi-anti-gaspillage
  2. https://news.samsung.com/fr/sondage-indice-reparabilite
  3. https://presse.ademe.fr/2021/08/samsung-electronics-france-et-lademe-devoilent-les-resultats-du-2e-barometre-sur-les-francais-et-lindice-de-reparabilite-etude-menee-par-opinionway.html
  4. https://longuevieauxobjets.gouv.fr/entreprise/appliquer-lindice-de-reparabilite-sur-vos-produits-et-tendre-vers-un-indice-de
  5. https://www.indicereparabilite.fr/
  6. https://www.ecologie.gouv.fr/indice-reparabilite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *